ACTIONS/RÉACTIONS
06/02/19
Mobilisation générale pour le journal l'Humanité 22 février à la Bellevilloise

Le journal l'Humnaité est en danger !

Une grande soirée de mobilisation et de solidarité pour l’Humanité a lieu le vendredi 22 février à la salle la Bellevilloise à Paris. Une multitude de personnalités ont déjà annoncé leur participation en faveur de cette soirée de soutien : Jean Jacques Aillagon, Laurent Brun secrétaire national de la CGT Cheminots, Laurence de Cock historienne française, Hervé Di Rosa peintre, Cédric Herrou, La Canaille, Yvan Le Bolloc'h, Les Ogres de Barback, Thierry Marx chef cuisinier, Jean Louis Martinelli metteur en scène, Corinne Masiero actrice, Erik Orsenna écrivain, Elisabeth Roudinesco historienne et psychanalyste, Pierre Serna historien français et spécialiste de la Révolution française, Henri Sterdyniak économiste, Bernard Thibault syndicaliste, Emmanuel Todd historien, Françoise Vergès politologue et militante féministe « décoloniale » française, Cédric Villani, Benjamin Stora....

Les soutiens émanent aussi d’artistes créateurs ou de journalistes :

Robert Guédiguian Cinéaste :
« Sauver l’Humanité… un jeu de mots. Il faut prendre la mesure de la gravité du déclin constant de la presse d’opinion… Par là aussi, notre démocratie fout le camp. Abonnez-vous ! »

Salah Hamouri Avocat, détenu durant treize mois en Israël :
« Soutien total à l’Humanité et ses employé-é-s aujourd’hui particulièrement menacé-e-s ! Je sais tout particulièrement combien il est important que vive la presse d’opinion, une presse qui s’engage et qui dénonce les injustices.»

Stéphane Beaud Sociologue :
« L’Humanité occupe une place à part dans la presse française ; ce journal a une grande histoire et, depuis des années, il contribue à alimenter fortement le débat démocratique dans notre pays. À ce titre, sa survie est essentielle. Il est, à mes yeux, inconcevable qu’il ne soit pas sauvé. »

Christian Delporte Historien des médias :
« À l’heure où l’indépendance de la presse est broyée par la concentration financière, à l’heure où, aux yeux d’une partie grandissante de l’opinion, “les médias” disent tous la même chose, l’Humanité occupe une place particulière dans le paysage de l’information. On peut ne pas partager son discours. Mais quel démocrate ne verrait pas dans l’uniformisation de la presse un danger pour les libertés ? L’information n’est pas une marchandise mais une condition démocratique. »

Vous aussi, venez nombreuses et nombreux à cette grande soirée de soutien et de solidarité pour que vive l'Humanité !