ACTIONS/RÉACTIONS
23/03/14
Municipales 2014 : déclaration du PCF

En votant pour le premier tour des élections municipales, des millions d'électrices et d'électeurs, soit 65 % des inscrits, viennent de marquer un attachement toujours  profond à leurs communes et à la démocratie de proximité. Nous sommes loin du dénigrement permanent dont fait l'objet le prétendu « mille-feuilles » territorial.

Si les taux d'abstention sont très variables sur le territoire, le niveau national estimé à 20 heures atteindrait un nouveau palier record de 35 % contre 33,75 % en 2008 et 32,7 % en 2001. C'est moins le signe  d'un désintérêt pour les communes et le débat public qu'une marque de défiance politique qu'il faut entendre. Cette abstention exprime la mal vie et le déficit d'espoir commun ressenti par des millions de Français. L'insécurité de la vie et la misère sociale nuisent gravement à la démocratie et à la citoyenneté dont se sentent dépossédés de nombreux électeurs. L'abstention exprime aussi une déception toujours plus vive devant l'absence de réponses politiques aux besoins populaires ainsi que la « nausée » provoquée par un système politique confisqué et éloigné des préoccupations du plus grand nombre.

Cette absence de perspective à gauche, les renoncements successifs du gouvernement  profitent malheureusement à la droite qui , même si nous sommes loin de la vague bleue qu'elle  escomptait, est en progression . Le Front National enregistre dans certaines villes des scores très importants qui sont  une alerte sérieuse et appellent à  une mobilisation de l'ensemble des forces de gauche. Pour autant il est encore possible au deuxième tour d'empêcher que le FN devienne la force municipale qu'il entend incarner.

Pour le second tour  le PCF appelle à poursuivre la mobilisation dans les villes où la gauche était rassemblée dès le premier tour et  à la fusion de toutes les  listes à gauche là où ce n'était pas le cas  pour permettre le maximum de victoires dimanche prochain.Notre règle est de battre la droite et de faire barrage à l'extrême-droite partout où la menace existe.

Concernant le PCF et le Front de Gauche, les premiers résultats connus mettent en évidence la bonne tenue générale, encourageante pour le 2ème tour, des listes de large rassemblement à gauche qu'ils conduisent . Le PCF y voit une invitation pour toute la gauche à fortifier les politiques publiques locales et les échelons territoriaux de proximité, à l'opposé des projets d'austérité et de réforme territoriale envisagés.

Les communistes et leurs élus resteront plus que jamais mobilisés pour que l'humain d'abord redevienne la priorité de toute politique. Leur proximité militante est un atout de mobilisation et d'espoir.