GRAND PARIS MéTROPOLE
26/11/13
L'heure est à un grand débat public sur l'avenir de nos territoires

Communiqué d'Elsa faucillon, secrétaire départementale du PCF 92

Nanterre, le 26/11/13

Le député socialiste de la 1ère circonscription des Hauts-de-Seine, Alexis Bachelay, propose, dans une interview au JDD, de supprimer les quatre départements de la petite couronne (75, 92, 93 et 94) et de « transférer les compétences de ces quatre départements à la Métropole du Grand Paris à l’horizon 2020… Supprimer cet échelon administratif devenu inutile, selon lui, permettra un meilleur rapport qualité-prix

De tels propos sont scandaleux. Les populations des Hauts-de-Seine, de la Seine-Saint-Denis, du Val-de-Marne ou de Paris ne sont pas à vendre. M. Bachelay n’a pas été élu pour cela, il n’a pas eu mandat du peuple pour proposer un tel bouleversement institutionnel.

Les Franciliens demandent à leurs élu-e-s davantage de disponibilité, de proximité et d’actes concrets pour améliorer leur vie. Les propos de M. Bachelay viennent malheureusement confirmer ce que les communistes ont largement dénoncé la nature du projet de loi « d’affirmation des métropoles » : une usine à gaz qui éloignera encore un peu plus les citoyens des lieux de décisions.

Les économies qu’évoque M. Bachelay restent non seulement à prouver mais vont surtout à l’encontre de l’urgence à répondre aux besoins de la population. Rajouter de l’austérité à l’austérité, c’est enfoncer le peuple dans la crise.

Quand on propose de supprimer le cadre dans lequel le peuple devrait pouvoir exercer sa citoyenneté, la moindre des exigences républicaines est de lui donner la parole. Il est urgent d’organiser un grand débat public sur et pour l’avenir de nos territoires. Place au peuple !