FRONT DES LUTTES
06/03/13
Avec les salariés de Goodyear-Amiens à Rueil le 7 mars

Communiqué d'Elsa Faucillon, secrétaire départementale du PCF 92

Comme le 12 février dernier, militants et élus communistes du département seront présents le jeudi 7 mars devant le siège social de Goodyear à Rueil-Malmaison, pour soutenir les salariés d’Amiens en lutte contre la fermeture de leur site.

Le projet de relance du site par le biais d’une société coopérative (Scop), à l’initiative du syndicat CGT, est viable et aurait le mérite de relancer notamment la production du pneumatique agraire, activité très rentable, tout en préservant les 1173 emplois menacés.

Ce combat s’inscrit aussi dans la perspective de donner de nouvelles bases productives durables à la France, capables de projeter notre pays dans le XXIe siècle à partir d’exigences sociales et environnementales.

La situation de l’emploi dans notre pays appelle des réponses aussi immédiates qu’ambitieuses.

Ambitions à l’inverse de l’ANI - made in MEDEF - dont nous combattons la transcription dans la loi. La précarité et la flexibilisation ne sont ni une fatalité, ni une solution. Des propositions de sécurisation de l’emploi existent. Il en est ainsi de la proposition de loi du Front de gauche contre les « licenciements boursiers ».

Pourquoi cette loi contre les licenciements boursiers, adoptée par toute la gauche au Sénat quand la droite était au pouvoir, ne le serait-elle pas aujourd’hui alors que la gauche dirige le pays ?

L’urgence sociale est là et appelle un changement de cap immédiat !