INTERNATIONAL
10/01/13
Indignation après le meurtre de trois femmes politiques kurdes abattues hier à Paris

Communiqué de Brigitte Gonthier-Maurin, Sénatrice des Hauts-de-Seine, Présidente de la Délégation aux droits des femmes du Sénat, en réaction au meurtre horrible de 3 militantes kurdes à Paris.

C’est avec stupeur et avec une profonde émotion que j’apprends l’horrible meurtre, hier à Paris, de trois femmes politiques kurdes dans les locaux du Centre d’information du Kurdistan.

Je tiens à saluer l’engagement et la mémoire de ces trois militantes - Sakine Cansiz, une des fondateurs du parti des travailleurs du Kurdistan, Rojbin Dogan, représentante du Congrès national du Kurdistan et Leyla Soylemez, jeune militante - en faveur de la liberté et de l’émancipation des femmes et de tout le peuple kurdes.

Mes pensées vont bien évidement à leur famille et à leurs proches mais aussi à leurs camarades de lutte.

Ces assassinats sur le sol français sont d’autant plus inquiétants qu’ils interviennent au moment où le gouvernement turc engage des négociations avec le leader kurde Abdullah Ocalan, détenu à l’isolement sur l’ile d’Imarli.

Les autorités françaises doivent immédiatement oeuvrer de concert pour que toute la lumière soit faite sur ces crimes et pour garantir et assurer le droit à la sécurité des militants et militantes kurdes présents en France.

Photo de Rojbin Dogan, représentante du Congrès national du Kurdistan.