ACTIONS/RÉACTIONS
15/01/10
Débat sur la souffrance au travail

Jacqueline Fraysse, Députée de Nanterre-Suresnes Conseillère municipale de Nanterre vous invite toutes et tous à une rencontre le mardi 9 février à l'Agora de Nanterre (20, rue de Stalingrad) à partir de 19h30.

" Le travail va mal et les salariés souffrent. En 2007, pour la première fois dans notre pays, la dépression et l’anxiété sont arrivées au premier rang des maladies professionnelles, selon l’agence française de sécurité sanitaire de l’environnement et du travail. On estime entre 300 et 400 par an le nombre de suicides liés au travail.

Ce sont là les conséquences de la financiarisation de l’économie, de l’obsession du taux de profit et des nouvelles formes de management mises au point pour l’accroitre sans cesse, et non pas d’une « mode », comme a osé le prétendre le PDG de France Télécom.

Intensification du travail, évaluation des performances, objectifs individualisés, management par le stress, harcèlement moral, mutation forcée : ce ne sont pas les travailleurs qui sont malades, mais le travail. Les travailleurs, eux, m’apparaissent plutôt comme des victimes, soumis de surcroit à la crainte permanente de perdre leur emploi..."

Intervenants à ce débat :

- Marie Pezé, Docteur en Psychologie, expert judiciaire responsable des consultations "Souffrance et Travail" à l’hôpital Max Fourestier de Nanterre et auteure de « Ils ne mourraient pas tous mais tous étaient frappés »,

- Hervé Tourniquet, avocat au barreau de Nanterre, Jean-Robert Viallet, réalisateur du documentaire « La mise à mort du travail », diffusé cet automne sur France 3, et

- Jean-Louis Osvath, inspecteur du travail à la direction départementale du travail, de l’emploi et de la formation professionnelle des Hauts-de-Seine.